Diagnostic

La société civile gabonaise, avec l’appui conjoint des cabinets internationaux Roland Berger et Norton Rose Fulbright et de la Fondation Sylvia Bongo Ondimba, ont remis au gouvernement gabonais une étude réunissant un ensemble de recommandations visant à promouvoir les droits de la femme et à réduire les inégalités femmes – hommes au Gabon. 

Les travaux qui ont été menés, sont le fruit d’un long processus de concertation entre acteurs publics, privés et associatifs. Ils ont ainsi permis de faire émerger six domaines d’actions clés : les violences faites aux femmes, l’éducation, la santé, le droit de la famille, l’émancipation économique, l’émancipation politique. Cet ambitieux plan d’action, échelonné sur 3 ans, permettrait de toucher 1,8 millions de bénéficiaires.

Méthodologie

Ces travaux ont donné lieu à la restitution d’un rapport s’articulant autour d’un état des lieux factuel des inégalités de genre, d’une analyse de la réglementation et des usages en vigueur et de recommandation de mesures rectificatives, visant à promouvoir les droits de la femme et à réduire les inégalités hommes-femmes au Gabon.

Les résultats de ce rapport d’envergure nationale sont le résultat d’une méthode collaborative et d’échanges réguliers avec les représentants de ministères et administrations publiques, des chambres (Assemblée Nationale et Sénat), de la magistrature, des entreprises privées et publiques, des représentants de cultes et des ONG dans une volonté de couvrir et intégrer les points de vue émanant de l’ensemble du territoire (Estuaire et provinces).

Au total, plus de 40 entretiens ont été effectués et ont permis de faire émerger 6 domaines d’actions prioritaires : les violences faites aux femmes, l’éducation, la santé, le droit de la famille, l’émancipation économique et politique.

Violences faites aux femmes

Les femmes gabonaises sont confrontées à plusieurs formes de violence avec une forte prévalence des violences sexuelles et économiques.

Éducation

Si l’accès à l’école est paritaire, les taux de scolarisation décroient au fil des cycles, s’expliquant en partie par la vulnérabilité des filles pour se rendre à l’école et au sein des établissements.

Santé

Prévalence sida, cancers, mortalité maternelle: les femmes font face à de nombreuses problématiques qui fragilisent leur place au sein des communautés.

Droit de la famille

Asymétrie des droits et dispositions discriminatoires: le droit de la famille gabonais ne permet pas suffisamment l’égalité dans les faits.

Politique

Le paysage politique est marqué par la présence de femmes à certains postes clés mais ces dernières restent largement sous-représentées parmi les élus de la République. 

Économie

L’évolution des femmes est limitée par les stéréotypes, les préjugés sexistes et un maintien dans l’informel, notamment dans le secteur agricole. 

À LA UNE

Actualité